La fois où j'ai essayé le yoga chaud!

Article de TPL Moms - Découverte

Je ne vous ferai pas de cachette ; je ne suis pas en forme. J’ai toujours mieux à faire (ou à ne pas faire) que de sortir courir ou faire de l’exercice. Je me suis même acheté un trop adorable outfit d’entraînement cet été, mais il m’a plutôt servi de pyjama. Alors quand j’ai reçu une invitation pour assister à des cours de yoga chaud dans le cadre de l’ouverture d'un tout nouveau Centre, je me suis : no way Jose, je suis bien trop occupée, les enfants, le ménage, le travail. Après avoir épuisé les fausses excuses, j’ai ramassé mon courage, mon tapis de yoga tout neuf encore dans son emballage, et je me suis lancée. L’endroit, d’abord : le Centre Ananda Yoga de Repentigny a ouvert ses portes le 16 septembre dernier, niché au cœur du centre-ville de cette ville de banlieue située sur la rive-nord de Montréal. La propriétaire, Stéphanie Riflade, vient de réaliser son plus grand rêve ; ouvrir un centre de yoga exclusivement chaud, un Centre où on a un grand respect de la pratique et des limites de chacun. Elle en a fait un endroit rassembleur où on se sent en confiance, même quand on est atrocement inexpérimenté (voire poche) comme moi. Selon le site du Centre, on peut lire que le yoga chaud s’adresse à tout « ceux qui n'ont jamais fait de yoga, comme pour ceux qui ont déjà une pratique régulière. Autant pour messieurs que pour mesdames. Autant pour ceux qui comparent leur flexibilité à celle d'un 2 par 4 que pour ceux qui touchent déjà leurs orteils! »

Crédit : Giphy

Donc, malgré mes articulations aussi flexibles qu’une chaise pliante en plastique des années 90, j’ai décidé de faire confiance à la vie et d’essayer le cours « Yoga core et abs ». J'ai choisi ce cours parce que ça fonctionnait dans mon horaire, pas parce que j’avais une envie folle de travailler mon « core » et mes « abs » (pour être franche, ça fait 8 ans que je n’ai pas vu l’ombre d’un muscle abdominal pointer le bout de son nez sur mon abdomen). Je vais être extra honnête : le yoga chaud, ça me faisait très peur à cause de l'aspect "chaleur". Je suis quelqu’un qui déteste le chaud sous toutes ses formes, et je craignais grandement cet aspect du yoga chaud. La pièce dans laquelle le yoga est pratiqué doit être à une température de 38 degrés Celsius. Les gens du centre m’ont rassurée, avant le cours : la chaleur de la pièce est une chaleur sèche, sans humidité, ce qui la rend beaucoup plus supportable qu’un 30 degré en été à la Ronde, par exemple.

Crédit : Giphy

Mais quand même, on va se le dire : c’est chaud as hell. Je suis certaine que c’est comme être à côté d’un volcan en éruption, mais avec une odeur agréable et une douce musique pour optimiser la détente. J’ai sué de partout, PARTOUT, abondamment. Mais le bon côté, c’est que mon asthme chronique ne s’est pas manifesté, alors qu’il suffit habituellement de chaleur et d’humidité pour que mes poumons sifflent, ce qui ne s’est pas produit du tout. Et le workout était intense, intense. Pour tous ceux et celles qui croient encore que le yoga est une affaire de « matante » qui veulent faire semblant de faire l’exercice en faisant des étirements, please try again. Au moment où j’écris ces mots, j’ai ENCORE mal partout, alors que ça fait 3 jours que j’ai fait le cours. Je SENS MES MUSCLES ABDOMINAUX maintenant. Je capote. Êtes-vous adeptes du yoga chaud?

Marjorie

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle